Léonard de Vinci – La quadrature de la couronne du cercle. Essais de quadratures diverses.

Je suis enfin allée voir cette exposition Léonard de Vinci au Louvre !

J’avais acheté mon billet il y a déjà plusieurs mois, raté l’occasion d’une visite privilégiée, “préparé” ma visite en regardant les documentaires que je trouvais (La conférence Présentation d’exposition : “Léonard de Vinci” par exemple) et même en allant visiter le Clos Lucé tout début décembre.

J’ai notamment retenu ce qui me paraît évident maintenant : l’obsession de Léonard de Vinci à observer, comprendre, décortiquer la nature pour mieux la rendre en peinture.

Léonard de Vinci – Anatomie


Je suis contente d’avoir emmagasiné quelques connaissances avant d’y aller, pour pouvoir mieux comprendre ce que je voyais.

Sans ça, je serais peut-être passée à côté du componimento inculto et ça aurait été dommage ! Grossièrement, il s’agit d’une manière de dessiner que Léonard de Vinci aurait commencé à utiliser quand, à l’exactitude de la forme, il a voulu privilégier le mouvement. Cela se traduit sur certains de ses croquis par un imbroglio de traits superposés.

Léonard de Vinci – Étude de composition pour la Sainte Anne

J’ai par contre été déçue par la réflectographie infrarouge : ni les vidéos vues avant, ni de les avoir devant les yeux, ne m’ont aidé à voir ce qu’il y avait à y lire, ce qu’elles nous permettaient de comprendre.

Réflectographie infrarouge
L’Adoration des mages

Pour le reste, on y va pour voir des drapés incroyables, des quantités de pages de carnets de notes de Léonard de Vinci, quelques une des rares peintures de Léonard (avec des cadres impressionnants souvent 😀 !) ou encore beaucoup de croquis.

Un gros bémol néanmoins : alors même que la réservation à un horaire fixe est obligatoire, y aller dans la journée, en semaine n’a pas suffit à pouvoir profiter de l’exposition sereinement.

Léonard de Vinci
24 octobre 2019 – 24 février 2020
Musée du Louvre