L’exercice des arbres pour apprendre l’aquarelle

janvier 2020 | Blog, Pratique personnelle

Dans ma quête d’approfondissement de l’aquarelle, je me suis lancée dans l’exercice “Des arbres”, p. 50 de L’aquarelle facile” par Nathalie Paradis Glapa (éditions Mango).

Il ne s’agissait pour moi que de croquis ; chacun a donc été fait en quelques minutes et sur une petite surface. Je les ai fait les uns à côté des autres, les uns après les autres. Pourquoi est-ce que c’est important de vous dire ça ? Parce que c’est aussi ce qui donne la valeur à l’exercice : on teste, on voit la réaction, on ajuste sur le suivant, on compare, etc.

Voici donc mes six tentatives, chacune m’ayant servie d’apprentissage pour la suivante.

Premier essai. Croyez-moi sur parole, le fond était bien. J’ai utilisé le pinceau à lavis pour faire deux traces, plutôt verte et plutôt bleue, l’une sur l’autre et suggérer des silhouettes d’arbres avec des tapottis.

C’est pour le premier plan que cela s’est gâché. Probablement trop d’eau ; des traces bien trop larges… Bref, essai suivant !

La première étape était la même pour cet essai que pour le précédent. J’ai été timide pour le premier plan et je n’ai fais que des buissons plutôt que des arbres. Bon, c’est moins moche que la première tentative, mais rien de satisfaisant non plus.

Pour un trait plus précis au premier plan, j’ai utilisé un pinceau synthétique ; dans cet essai, comme dans les autres.

Pour l’essai suivant, ça s’est mieux passé même si mes arbres sont un peu… électriques ! Au moins, on voit qu’il y a un arrière plan et un premier plan 😉

Ah ! Premier essai réussi ! Il faut dire que je me suis pas mal éloignée du sujet de base et que je suis allée vers ma zone de confort mais au moins ça m’a donnée des clés pour la suite.

Le cinquième est mon préféré. On distingue presque trois plans : le flou du fond ; c’est-à-dire les deux traces colorées au pinceau à lavis ; un plan intermédiaire, un fois les traces sèches dans une couleur un peu plus chaude et un peu plus soutenue ; enfin, le premier plan, plus net, bien plus foncé. Les petites touffes d’herbe aux pieds des arbres ont permis, à mon sens, d’encore mieux “assoir” ce premier plan.

Le dernier essai est une répétition du précédent. Le fond intermédiaire est plus visible (mais un peu trop régulier). La transparence du premier plan en gâche un peu l’effet.

J’ai fais mes tests sur du papier 200 g Gerstaecker No 3 ; idéal dans ce genre de cas car bien moins cher que d’autres papier aquarelle 😉 Néanmoins, il faut garder à l’esprit que selon le type de papier, la peinture ne réagira pas pareil. À un moment, il faut se lancer sur du beau papier aussi 😉

Ce qu’il faut voir et retenir de cet exercice

À mon sens, cet exercice porte sur les éléments qui vont faire ressortir différents plans et donc donner un effet de profondeur. Ça tombe bien, ça n’est pas mon fort 😉

Pour cela :

  • utiliser des traces plus diffuses dans le fond (le pinceau à lavis est idéal) et de plus en plus précises vers le premier plan ;
  • choisir des tons plus clairs au fond et plus vifs au premier plan ;
  • privilégier des tons plus chauds au premier plan (c’est ce qu’indique Nathalie Paradis Glapa ; je ne sais pas quelle est l’explication). – Mise à jour, 27/06/20 : Nathalie est passée nous donner l’explication dans un commentaire ci-dessous. En gros, plus nous regardons au loin, plus cela nous apparaît bleu, la seule couleur froide des couleurs primaire.

Si vous testez aussi, je serai très curieuse de savoir quels sont les enseignements que vous en avez tiré 😉

2 Commentaires

  1. Paradis

    Bonjour Delphine, les couleurs plus chaudes placées devant font partie des astuces liées à la perspective atmosphérique pour créer de la profondeur. Vous remarquerez que dans les lointains tout nous apparait plus bleuté (froid). A contrario on peut observer que ce qui est plus proche de nous est plus coloré, donc plus chaud. (Dans les trois couleurs primaires, seul le bleu est une couleur froide).
    Merci de pratiquer les exercices de mon livre et merci de partager vos expériences !

    Réponse
    • Delphine M.

      Merci pour cette explication qui manquait !

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour ne rien rater

Abonnement à la newsletter

Votre e-mail ne sera ni transmis et ni utilisé pour autre chose. Des données telles que la date d’ouverture, clic sur un des liens, etc. seront enregistrées.
Vous pouvez vous désinscrire dans chaque lettre reçue ou par simple demande.
Voir les autres newsletters

 

Abonnement via RSS

Pour recevoir toutes les nouveautés du site dans votre agrégateur RSS : fil RSS du site