Essai : un nu aux pinceaux plats

mars 2022 | Blog, Pratique personnelle

À mon cours de dessin, nous avons fait une série à partir d’une même photo de nu. J’ai voulu continuer à explorer cette pose en tentant quelque chose : ne « dessiner » que à coup de traits de pinceau droits, en utilisant des pinceaux plats de plus en plus fins au fur et à mesure de faire les détails.

L’idée m’est venue du fait que j’avais du mal à donner la direction générale des différentes orientations du corps et que j’avais donc eu l’idée, sur un dessin précédent, de marquer les direction avec un trait large (comme un repère, un trait de construction)

Six pinceaux plats du plus large au moins large ; de huit centimètres pour le premier à deux-trois milimètres pour le sixième
Les six pinceaux utilisés

Pour accompagner la construction de la forme, j’ai utilisé de l’aquarelle très diluée au début et je l’ai densifiée au fur et à mesure. Je n’ai, par contre, fait aucun mélange ; il s’agit d’un rose de poterie pur.

Voici donc ce que ça donne, étape par étape.

Trois traits de peinture d'un rose très clair et transparent
Étape 1
Quelques traits supplémentaires, moins larges, un peu moins clairs
Étape 2
On commence à deviner une silhouète, un déhanché, un bras levé
Étape 3
La silhouette se fait plus précise, le visage, les seins, le tibiat... apparaissent
Étape 4
La pose est complètement installée, des détails y sont comme les yeux, le nombril, le pubis, etc.
Étape 5
Les différences avec l'étape précédentes sont minimes. Il s'agit de détails apportés avec un pinceau très fins pour donner un peu de subtilité, par exemple dans les yeux ou sur le volume des seins
Étape 6

Si l’exercice est assez amusant à faire, si c’est une bonne façon de comprendre une pose et de se la mettre en main, le résultat lui n’est pas aussi subtile que je l’aurais imaginé. Il faudrait peut-être réessayer mais en utilisant deux couleurs cette fois, pour donner plus de modelé.

Notez, au passage, la granulation du rose de poterie 😍 (dès les gros traits de la première étape et jusqu’à la fin, sur les cuisses notamment).

Pour recevoir les prochains articles dans votre boîte mail, abonnez-vous à la newsletter.

2 Commentaires

  1. Michèle S.

    Coucou Delphine !
    Ce travail est très instructif. Mon ressenti est que l’étape numéro 3 est la plus intéressante parce-qu’elle suggère suffisamment pour laisser libre cours à l’imagination.
    Bonne continuation…
    Michèle

    Réponse
    • Delphine M.

      Je vois ce que tu veux dire et je suis d’accord avec toi. L’étape suivante « enferme » déjà le sujet.

      Réponse

Mentions

  • Delphine M.
  • Michèle S.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pour ne rien rater

Abonnement à la newsletter

Votre e-mail ne sera ni transmis ni utilisé pour autre chose. Des données telles que la date d’ouverture, clic sur un des liens, etc. seront enregistrées. Vous pouvez vous désinscrire dans chaque lettre reçue ou par simple demande.

Voir les newsletters

 

Abonnement via RSS

Pour recevoir toutes les nouveautés du site dans votre agrégateur RSS : fil RSS du site